J’ai envie de vulgariser ce qu’est la santé intestinale dans ce billet, que les spécialistes me pardonnent les simplifications et raccourcis qui suivent.

Ce n’est pas parce que vous n’avez pas de soucis de digestion que votre santé intestinale est bonne. Ce n’est pas parce que vous avez fait une cure de probiotiques dans votre vie que vous n’êtes pas concernés par ce qui est à mes yeux le problème de santé la plus important de nos sociétés modernes.

Car en effet, toute notre santé dépend de cette santé intestinale : notre immunité, notre système hormonal, notre bien-être psychologique, notre réponse inflammatoire, notre fatigue, la gestion du stress…

Allergies respiratoires et cutanées, maladies auto-immunes, diabète, arthrose, dérèglements hormonaux (thyroïde, endométriose, règles douloureuses… ), douleurs chroniques, dépression et maladies mentales, maladies neuro-dégénératives (Alzheimer, Parkinson… ), troubles de la fertilité, surpoids, maladies cardio-vasculaires, stress… : tous ces dérèglements trouvent leur origine au creux de nos systèmes digestifs.

Lorsque l’on parle de santé intestinale, il y a deux choses importantes à comprendre :

– la qualité de notre microbiote d’une part (bactéries composant notre flore intestinale)

– et la qualité de la paroi intestinale qui renferme ces bactéries d’autre part.

C’est au niveau de cette paroi que sont assimilées les vitamines et minéraux provenant de l’alimentation et c’est aussi cette paroi qui empêche les éléments non désirés de pénétrer dans l’organisme. Chez une personne en parfaite santé les jonctions épithéliales de la paroi intestinale sont serrées et font correctement ce travail d’assimilation et de défense mais le stress, la pollution, les antibiotiques, chaque médicament allopathique en général (pilule contraceptive, anti-douleur, anti-acide, anti-histaminique… ), l’alimentation délétère/transformée, les mauvaises habitudes d’hygiène de vie etc. ont rendu cette paroi poreuse : c’est ce qu’on appelle la porosité ou perméabilité intestinale. De petits fragments de protéines pénètrent dans la circulation sanguine avant d’avoir été complètement digérés comme cela aurait dû « normalement » se passer. Ces fragments sont responsables de dérèglements du système immunitaire et notamment de réactions allergiques et inflammatoires (cf maladies auto-immunes).

La grande majorité de mes accompagnements en naturopathie débute par un travail de fond sur cette santé intestinale (élimination des mauvaises bactéries qui prolifèrent dans les intestins, apport de nutriments pour reconstruire la paroi intestinale puis réensemencement avec de bonnes bactéries). C’est la base du retour à la santé. Une fois ce travail effectué nous pouvons alors adapter la complémentation pour avoir une action plus précise sur la problématique rencontrée. Prendre des compléments alimentaires alors que la paroi intestinale est poreuse serait comme les verser sur une passoire trouée pour parler de manière très imagée.

La naissance par voie vaginale et l’allaitement maternel permettent de développer un microbiote équilibré et une paroi intestinale saine. Cette bonne santé intestinale est à mes yeux le plus beau cadeau que l’on puisse faire à son bébé car elle déterminera bien des aspects de sa vie future.

Notre état de santé est déterminé par notre santé intestinale
Photographie : Jannes Jacobs
Fermer le menu