Naturopathie, réflexologie
et accompagnement périnatal

Devenez acteur de votre santé

Ce matin, les doulas nantaises recevaient différents acteurs nantais de la périnatalité à la BAM : sages-femmes, ostéopathes, associations, thérapeutes bien-être, professionnels de santé... Un petit-déjeuner spécial pour faire découvrir le métier de doula, pour découvrir les différentes formes d'activité et de soutien pour les femmes et les familles existant sur la métropole nantaise et pour créer des passerelles entre nos approches plurielles mais complémentaires 🙏 ... Voir plusRéduire

NB : les consultations de naturopathie ou de réflexologie et l'accompagnement doula sont bien distincts, nous sommes signataires de la charte DDF à laquelle nous adhérons en tous points et ne proposons aucun conseil de manière générale et absolument aucun conseil en matière de santé lors des rendez-vous doula avec les parents, nous indiquons à chaque couple en début d'accompagnement que si des conseils naturopathiques les intéressent il faudra alors venir en cabinet pour une consultation spécifique et que celle-ci n'aura rien à voir avec l'accompagnement doula proposé. ... Voir plusRéduire

Lola Naturo-Doula - naturopathe, doula, réflexologue ... Voir plusRéduire

Vous pouvez venir déposer vos produits d'hygiène, de soin et de beauté qui engorgent vos placards à la BAM lors des permanences et des causeries des doulas nantaises ! Une boîte de collecte de l'association FSA (Féminité sans Abri) y est installée, elle accueille des produits et échantillons non entamés et non périmés tels que savons, gels douches, shampoings, crèmes, brosses à dents, protections hygiéniques, mouchoirs, cotons, cotons-tiges mais aussi parfums, lingettes intimes, limes à ongles, bijoux, barrettes, petits miroirs, sérum phy, préservatifs, rasoirs, bains de bouche...Vous pouvez venir déposer vos produits d'hygiène, de soin et de beauté qui engorgent vos placards à la BAM (4 rue Chevalier Thiercelin, à la butte Saint-Anne) lors des permanences et des causeries des doulas NANTAISES ! Une boîte de collecte de l'association FSA (Féminité sans Abri) y est installée, elle accueille des produits et échantillons non entamés et non périmés tels que savons, gels douches, shampoings, crèmes, brosses à dents, protections hygiéniques, mouchoirs, cotons, cotons-tiges mais aussi parfums, lingettes intimes, limes à ongles, bijoux, barrettes, petits miroirs, sérum phy, préservatifs, rasoirs, bains de bouche... ... Voir plusRéduire

Demain c'est permanence, venez rencontrer les doulas nantaises à la BAM à Chantenay ! ... Voir plusRéduire

Si la photo de droite te choque plus que la photo de gauche, alors l'industrie des produits laitiers a bien fait son travail.

Normalisons l'allaitement longue durée🤱
... Voir plusRéduire

A tous les allaitement qui ont échoué par manque d'information... ou désinformation dans bien des cas.C'est l'histoire d'une nana qui ne peux plus entendre la fameuse "mieux vaut un biberon donné avec amour qu'un sein donné à contre cœur".
Cette nana là c'est le biberon qu'elle donne à contre cœur parce qu'elle n'a pas pu, pas su allaiter comme elle le souhaitait.
Parce qu'alors qu'aujourd'hui elle pourrait écrire des romans sur le sujet à l'époque elle ne savait pas tout ce qui était possible pour sauver un allaitement, tout ce qui était envisageable avant de baisser les bras.
Elle ne savait pas non plus que ça n'était pas honteux de ne pas avoir un allaitement idéal, que ça ne la rendait pas moins capable qu'une autre.
Alors même si c'est encore un peu douloureux et que le sentiment de culpabilité et d'échec mettra encore un peu de temps à s’estomper elle se console en se disant qu'au moins si l'occasion se présente à nouveau cette fois elle saura ou se tourner pour trouver de l'aide, elle saura qu'elle PEUT obtenir de l'aide. Que l'instinct parfois ne suffit pas pour déconstruire le matraquage publicitaire et social et qu'alors il existe des gens pour vous tendre la main avec de vraies informations pas celles établies sur le mur du "ton lait n'est pas assez nourrissant" et autre "veillez à bien espacer les tétées de 3h"
Alors si tu passes par là et qu'il est encore temps pour toi saches que tu peux être aidée et que rien n'est jamais perdu. Qu'il est plus courant de batailler dans cette jolie aventure lactée et que les obstacles peuvent presque tous se surmonter avec les conseils des bonnes personnes, celles qui sont formées pour ça et pas n'importe quel professionnel de la santé.
... Voir plusRéduire

Pas de permanence à la BAM demain matin, les doulas nantaises sont en vacances ! ... Voir plusRéduire

Le congé paternité en France[ Lettre d’un papa aux gens qui font les lois ]

11 jours. Week-end inclus.

Lorsque je suis retourné travailler, à l’issu de ces 11 jours, je me souviens avoir eu cette pensée : “C’est n’importe quoi.” J’attendais mon train sur le quai du RER, nous étions en décembre, il faisait un froid glacial. J’attendais au milieu d’une foule silencieuse, mains dans les poches, et j’avais l’effroyable sensation que quelqu’un se moquait de moi quelque part. Je me demandais ce que je faisais là, dans cet hiver matinal et triste, alors que ma fille d’à peine deux semaines avait besoin de moi, et que ma femme épuisée par l’accouchement avait aussi besoin de moi.

Ma famille avait besoin de moi, et pourtant je n’étais pas avec elle. J’étais entouré d’inconnus, pour lesquels je n’étais d’aucune utilité, d’aucun secours. Un sentiment de culpabilité m’étreignait le ventre, me donnait la nausée. Je n’y étais pour rien, mais je me dégoûtais, me dégoûtais d’avoir abandonné mon minuscule bébé et sa maman, que j’avais quittés endormis après une nuit courte et agitée. J’ai hésité plusieurs fois. À faire demi-tour, envoyer chier mon entreprise, le système. Mais, malheureusement, j’ai besoin du système pour vivre. D’autant plus que nous sommes trois maintenant. Plus difficile de dire : « Fuck ! »

11 jours. Savez-vous Mesdames et Messieurs les Ministres qui font les lois, à quoi ressemblent un bébé et une maman, 11 jours après l’accouchement ? Peut-être l’avez-vous vécu vous-mêmes, et vous reste-t-il quelques bribes de souvenirs. Ce sont deux pétales de rose : un rien les illumine, les émeut, les bouleverse, mais un rien également peut les déchirer. Le rôle du papa est de faire en sorte que ce déchirement n’arrive pas. C’est un jardinier attentif et délicat. À longueur d’interviews, de plateaux télévisés, de communiqués de presse, vous nous parlez d’égalité homme-femme, de parité et de plafond de verre à briser. Pour un papa qui reprend le travail au bout de 11 jours, et pour une maman laissée seule au bout de 11 jours, ces mots sonnent creux.

Il n’y aura jamais, absolument jamais d’égalité homme-femme, tant que vous ne changerez pas radicalement la durée du congé paternité. Tant que vous ferez peser la responsabilité des premières semaines du bébé sur les seules épaules de la maman, fragilisée émotionnellement et physiquement. Tant que vous condamnerez le père à n’être qu’un assistant à temps partiel, héritage archaïque et honteux des vieux modèles patriarcaux.

Le papa d’aujourd’hui veut s’impliquer. Être présent pour changer les couches, donner le biberon ou aider pour l’allaitement, faire le ménage et la vaisselle pendant que maman se repose. Le papa d’aujourd’hui veut partager, de manière parfaitement équitable, le travail qu’impose l’arrivée d’un nouveau membre dans la famille. Le papa d’aujourd’hui veut être fier de son pays, de ses lois, de son engagement pour une égalité réelle et assumée. Mesdames, Messieurs les Ministres, donnez-lui cette chance.

NB : Et s’il vous plaît, ne me parlez pas du congé parental rémunéré moins que le RSA...
... Voir plusRéduire

Gratuit. Beau. Totalement biodégradable.

Voici une idée toute simple pour réaliser vos confettis et les utiliser en rue sans inquiétude !
... Voir plusRéduire

Mardi 15 octobre, journée internationale de sensibilisation au deuil périnatal. Une doula peut vous accompagner dans cette épreuve.Aujourd'hui c'est la journée internationale du deuil périnatal.
Voici une liste (non-exhaustive) d'associations qui peuvent vous aider dans cette épreuve :

www.agapa.fr
www.naitre-et-vivre.org
spama.asso.fr/
petiteemilie.org
www.hesperanges.fr/
www.souvenange.fr/
corps-et-ames.webnode.fr/ collectif Nantais qui regroupe des praticien.nes ou non, unies par la volonté de mettre leurs expériences personnelles et/ou professionnelles au service des autres.

Nous avons une pensée douce à chacun, chacune qui est concerné.e par une grossesse qui s'est interrompue ou le décès de leur bébé durant les premiers mois de vie.
... Voir plusRéduire

🤔 Concrètement une doula ça sert à quoi ?

👉 C'est un question qui revient souvent !
Concrètement, lors d'un accompagnement à la naissance, la doula rencontre les parents à leur domicile et de fil en aiguille, de rendez-vous en rendez-vous, un lien va se tisser, une relation de confiance va se créer. Cette relation est primordiale pour une grossesse sereine tout en douceur mais surtout si la maman désire la présence de sa doula lors de son accouchement. Comment être là pour la femme qui accouche et le(la) conjoint(e) si la doula ne la(les) connaît pas intimement ? Comment la soutenir, comment faire respecter son projet de naissance, comment porter l'espace et être là à 100% pour elle si la doula n'a pas connaissance des désirs profonds et des angoisses de la maman, du couple ? L'expression "porter l'espace" peut sembler abstraite mais c'est sûrement le cadeau le plus merveilleux qu'une femme qui accouche peut recevoir de la part de sa doula. La femme qui enfante se trouve dans un état modifié de conscience : il s'agit d'une altération du fonctionnement habituel du cerveau. Elle est alors capable de percevoir des choses, ce que ressentent les personnes autour d'elles même si ces dernières ne les verbalisent pas. C'est pourquoi il est essentiel qu'une personne ayant une confiance absolue en ses capacités d'enfanter son bébé et son placenta soit auprès d'elle tout au long du travail et de l'accouchement.

La doula est également une personne-ressource : elle dispose d'une formation complète et qualifiante, d'une montagne d'informations, de références et de supports en tous genres ainsi que d'un vaste réseau autour de la périnatalité qui lui permet de répondre aux questionnements de la femme et du couple ou, si besoin, de les orienter et ce quelle que soit leur demande. L'objectif est toujours de permettre aux parents de faire les choix libres et éclairés qui leur conviennent et c'est uniquement en étant informé de l'étendue des alternatives et des éventualités que cela est chose possible.

Au cours de chaque rendez-vous un thème est abordé en fonction de la demande des parents. L'idée est de balayer tous les sujets autour de la grossesse, de la naissance et du post-partum, notamment les sujets auxquels le couple ne pense pas forcément toujours (grossesse et sexualité, projet de naissance, complications, comment trouver sa place au sein de ce nouveau schéma familial, comment appréhender les premiers mois, parler de la fatigue, de l'organisation, se préparer à l'allaitement... ). La doula, en fonction de ses formations et de ses compétences personnelles, vient enrichir la préparation à la naissance déjà mise en place par la maman. On ne peut jamais "trop" se préparer à un accouchement, même s'il s'agit d'un deuxième ou d'un troisième bébé ! Elle peut aider la maman à trouver comment honorer cette vie qu'elle porte en elle, à célébrer, à ritualiser, à se reconnecter à la notion de "sacré" qui manque à beaucoup d'entre nous.

Les moments passés avec sa doula sont des moments pour soi, à soi, au cours desquels il est possible de venir déposer tout ce que l'on désire : ses peurs, ses blessures, ses espoirs... tout en étant écouté(e), accueilli(e) et accepté(e) dans le respect et la bienveillance. C'est une bulle de sécurité et de douceur qui n'est pas du luxe dans le climat surmédicalisé et anxiogène propre au suivi de grossesse classique où la réelle écoute et la présence thérapeutique font cruellement défaut.

La doula peut aussi aider la maman à soulager les maux de grossesse et de la même manière être active durant l'accouchement selon la demande du couple (ou elle peut montrer toutes ces choses au partenaire) grâce à des massages, des points de pression, en soulevant le ventre avec un tissu, en proposant le ballon, en apportant des linges froids pour calmer l'inflammation, en proposant une douche, en offrant à boire ou à manger, en rappelant à la maman de profiter de ses pauses entre chaque contraction, en l'aidant à identifier l'étape du "vortex de la naissance" dans laquelle elle se trouve (merci Karine la sage-femme 🙏) pour lui permettre de constater son cheminement et d'appréhender ce qui s'en vient, en lui rappelant qu'elle porte en elle tout ce dont elle a besoin pour accoucher... La présence d'une doula peut permettre d'éviter la péridurale lorsque la maman se trouve au "sommet", prête à donner vie, et qu'elle doit faire le grand saut, plonger dans le vide, dans l'inconnu et aller chercher son bébé pour revenir changée à jamais.

Et je ne dresse ici qu'une liste non-exhaustive de ce que peut apporter une doula car il reste encore tant de domaines et pas des moindres (retour à la maison, mise en place de l'allaitement, isolement, baby-blues... ).

Concrètement, la doula est une précieuse alliée pour ce moment clef de votre vie, n'en doutez ✨

Illustration : Cameron Light
... Voir plusRéduire

C'était hier à la BAM à Chantenay ! Ouverture de notre nouveau lieu ressource pour y accueillir les mamans et leur entourage. Un super petit-déjeuner dans la joie et la bonne humeur qui présage une belle année, riche en rencontres et partages en tous genres 🌞Ce matin nous étions réunies pour notre première permanence hebdomadaire à la BAM 4 Rue du Chevalier Thiercelin sur la butte Sainte Anne
Vous n'avez pas pu venir ?
Ce n'est pas grave nous serons là tous les mardi entre 9h30 et 12h00.
... Voir plusRéduire

L'accouchement à domicile en France est sécuritaire 🙂 Et le nombre de complications durant et après l'accouchement est drastiquement diminué. Une étude attendue qui va permettre de relativiser le discours alarmiste de certains professionnels de santé 🙏L’APAAD a l'honneur de publier l'état des lieux de la pratique des Accouchements Accompagnés à Domicile (AAD).
Cette étude statistique menée sur plus de 1000 naissances à domicile accompagnées par des sages-femmes en 2018 est unique en France et rare en Europe. Les résultats en termes de sécurité et de bonne santé de la mère et de l’enfant sont excellents et équivalents aux autres pays proposant cette offre de soins.
Nous remercions toutes les sages-femmes qui se sont mobilisées et ont participé à cette enquête, ainsi que les personnes qui ont travaillé d’arrache-pied ces derniers mois pour analyser les données.
Nous espérons que ce travail important contribuera à faire reconnaître la validité de l'AAD dans l'offre périnatale française.
- Lien vers le communiqué de presse: www.apaad.fr/wp-content/uploads/2019/09/CdP-%C3%A9tat-des-lieux-2018.pdf
- Lien vers le rapport détaillé de 59 pages: www.apaad.fr/wp-content/uploads/2019/09/ETAT-des-LIEUX-AAD-FRANCE-2018.pdf
- Lien vers le dossier de presse: www.apaad.fr/wp-content/uploads/2019/09/dossier-de-presse-AAD-2018.pdf
... Voir plusRéduire

Fermer le menu